Le Matin Haiti

Le Matin Haiti

Actualités

Le Nouvelliste | Haïti et son bilan annuel au classement mondial de la FIFA


Avant la prise de fonction de Jean-Jacques Pierre (11 mars) et après le départ de Marc Collat de la sélection haïtienne de football, Haïti, qui était demi-finaliste lors de la Gold Cup 2019, mais reléguée en Ligue B des nations de la CONCACAF, occupait la 84e place au niveau du classement mondial de la FIFA. Après sa victoire (2-0) face à Belize, le 25 mars au stade Sylvio Cator, au mois d’avril, les Grenadiers avaient pris une place pour se positionner au 83e rang. Au fait, les poulains de Jean-Jacques Pierre ont conservé cette place tout au long des mois de mai, de juin et de juillet.


Parallèlement, la sélection haïtienne de football, malgré son écrasante victoire (10-0) acquise face à Turks and Caicos (5 juin) et son strict minimum réalisé le 8 juin devant le Nicaragua (1-0), allait faire éliminer dans la course à la Coupe du monde par le Canada (0-1 et 3-0) les 12 et 15 juin. Qualifiés pour la Gold Cup, en passant par les barrages, succès face à Saint-Vincent (6-1, le 2 juillet) et devant les Bermudes (4-1, 6 juillet), les Grenadiers, battus (0-1, 11 juillet) par les USA, défaits (1-4, 15 juillet) par le Canada, mais victorieux (2-1, 18 juillet) de la Martinique, allaient quitter l’édition 2021 de la plus prestigieuse et lucrative compétition au niveau de sélection de la zone, en phase de poule. Conséquence immédiate, en août dernier, Haïti a perdu sept places dans le classement publié par la FIFA pour rétrograder en 90e position.


La sélection nationale de football, éliminée de toutes compétitions confondues, avait effectué une tournée dans le golfe Persique pour disputer deux rencontres amicales face à Bahreïn, défaite humiliante (6-1, 1er septembre) avant de battre la Jordanie (2-0, 4 septembre). Les victoires combinées de juillet à septembre ont permis aux Grenadiers de prendre trois places pour se hisser en 87e position.


Entre octobre et novembre, les Grenadiers ne faisaient que du surplace au classement mondial de la FIFA. Durant ces deux mois, les poulains, privés de rencontres amicales internationales, n’étaient plus maîtres de leur destin en rapport au classement publié par l’instance suprême du football mondial.


Dans le dernier classement mondial de la FIFA publié le 23 décembre, Haïti, avec 1268 points, se trouve dans la deuxième partie du tableau, entre la Syrie (86e) et la Zambie (88e). Dans la zone CONCACAF, Haïti reste figée à la 10e place derrière le Mexique, les USA, le Canada, le Costa Rica, la Jamaïque, le Panama, le Salvador, le Honduras et le Curaçao. Cependant, les Grenadiers devancent des pays comme Trinidad, Guatemala, Antigua, Saint-Vincent, Suriname, Nicaragua ou encore République dominicaine. 


Le constat est que sous la houlette de Jean-Jacques Pierre, la sélection haïtienne de football, qui occupait la 84e place au classement mondial de la FIFA entre janvier et février, a reculé de trois places pour finir l’année 2021 en 87e position.


Chez les filles, la FIFA n’a publié que quatre classements, et Haïti, placée entre la Côte d’Ivoire (61e) et la Jordanie (63e) était 63e, en avril. Elle a pu progresser d’une place pour se hisser en 62e position avec 1391 points tout au long des mois de juin, d’août et de décembre 2021. 


Avant la publication du prochain classement mondial de la FIFA qui sera publié le 10 février 2022, certains observateurs se demandent : la sélection haïtienne (masculine) de football, ravagée par une crise interne mettant en vedette le sélectionneur national Jean-Jacques Pierre, certains cadres du onze national et le secrétariat général de la FHF, disputera-t-elle au moins un test match à défaut de reprendre la compétition ? 




Source link