Le Matin Haiti

Le Matin Haiti

Actualités

Le Nouvelliste | Haïti : Où donner de la tête ?


Où donner de la tête ? Chacun doit se poser cette question de nos jours. Chacun se pose cette question.


D’une heure à l’autre, vous pouvez passer d’habitant d’un quartier tranquille à refugié en quête d’un abri, sur une place publique ou chez un ami. D’entrepreneur prospère à ancien détenteur d’une usine, d’une entreprise, d’une boutique ou d’un étal.


Depuis 11 mois à Martissant, la guerre des gangs fait rage.11 mois que Martissant vit au rythme des détonations et des annonces de carnages. La peur a remplacé la paix à la sortie sud de la capitale.


Depuis le 24 avril, c’est toute la Plaine du Cul-de Sac qui s’embrase. 11 jours en Plaine du Cul-de-Sac que les rumeurs rapportent les plus graves atrocités. Des photos mexicaines circulent, des récits insoutenables se partagent. Ni la presse, ni les organismes de défense des droits humains, ni la Protection civile, qui avait établi un premier bilan, et ni la police, personne ne peut faire le décompte exact des horreurs.


L’étau des gangs asphyxie la grande commune de la Croix-des-Bouquets. La peur a remplacé la paix à la sortie nord de la capitale.


En plein cœur de la région métropolitaine, cela ne va pas mieux. Ce mardi, six camions citernes transportant du carburant ont été détournés à Varreux par des bandits alors que le pays fait face à une pénurie d’essence.


Un responsable d’un de nos syndicats de policiers a expliqué, toujours ce mardi, que la police, lors des affrontements avec les gangs, « réagit avec ses faibles moyens ». Nos policiers sont envoyés en mission avec leurs ongles, dénonce-t-il.


Une dizaine d’enlèvements ont été répertoriés dans la région métropolitaine en ce début de mai. Une dizaine de cas, sans compter ceux parvenus ce mardi à la connaissance de la presse. 


En tout, on s’approche de la vingtaine de cas survenus en plein jour et en pleine rue depuis le premier mai.


Les autorités américaines ont emmené ce mardi aux États-Unis d’Amérique, Yonyon, le chef historique du gang 400 Mawozo. Il est le premier chef de gang transféré aux États-Unis dans le cadre de la coopération judiciaire spéciale qui existe entre les USA et Haïti.


Les autorités haïtiennes attendent maintenant la promesse des fleurs faite par les Américains en matière de sécurité, depuis des mois. 


Selon des sources généralement bien informées, les fruits seront pour bientôt et la PNH sera bien pourvue.


Personne ne promet de miracle, mais un souke kò, après des mois de câlinage.




Source link