Le Matin Haiti

Le Matin Haiti

Actualités

Le Nouvelliste | « La Constitution haïtienne est en veilleuse », s’alarme l’ancien député Jerry Tardieu


La Constitution haïtienne a perdu son essence. « Cette Constitution a été tellement violée qu’aujourd’hui nous sommes arrivés dans une situation où nous ne pouvons pas nous référer à elle pour trouver des provisions légales qui pourraient nous aider à combler le vide constitutionnel pour résorber la crise que le pays traverse. C’est un signe palpable de l’échec d’une société, de la dégradation du pays », a constaté l’ancien député Jerry Tardieu sur les ondes de Magik9 ce 29 mars, date marquant le 35e anniversaire du texte.


 En dépit du fait que le pays traverse une période sociopolitique difficile, l’ex-parlementaire juge que le moment est opportun pour remettre la question relative à l’amendement de la Constitution sur le tapis. « Je souhaite que les acteurs politiques, de la société civile, les signataires de l’accord de Montana, du PEN et du 11 septembre entreprennent un sursaut patriotique afin de réaliser un dialogue pour notamment aborder la question de la Constitution. Peut-être que nous n’aurons pas la prétention d’opérer de grands changements, mais il y a des points qui peuvent être abordés comme par exemple, le mandat des élus », a-t-il suggéré, reconnaissant toutefois qu’il sera difficile d’amender la Constitution dans le contexte politique actuel.


« Nous fonctionnons dans l’esprit de la Constitution, mais elle est en veilleuse ; nous avons un gouvernement monocéphale, nous n’avons pas de Parlement, ni de magistrats élus. Le pays est en mode a.i. Le pays fonctionne en dehors de la Constitution, dans l’illégalité », a-t-il rappelé, insistant sur la nécessité de modifier la charte fondamentale avant le déroulement des élections. « Même quand on arriverait à rétablir un climat de sécurité apaisé, mettre en place un Conseil électoral impartial, une gouvernance qui conforte les acteurs, entrevoir les élections dans deux ans, ce sera sous l’égide de quelle constitution, s’est questionné M. Tardieu, indiquant que les problèmes du cumul des mandats, de l’harmonisation du temps électoral et du temps constitutionnel vont se poser. Ce sont des problèmes extrêmement graves qui pourraient hypothéquer l’avenir. ».


 « Le décret électoral peut avoir des dispositions transitoires qui peuvent aider, mais l’idéal serait d’avoir des élections refondatrices à partir d’une constitution qui tienne compte de la réalité du pays », a-t-il soutenu.


La Constitution de 1987 est vieille de 35 ans. La population a approuvé le texte par référendum un 29 mars de la même année. Elle a remplacé la Constitution de 1983, celle des Duvalier. La constitution visait à mettre en place un nouveau cadre juridique propice à l’émergence de la démocratie dans le pays.




Source link